Les Egarements Monumentaux

avril 25, 2008

Vitraux de la chapelle de la Vierge (addendum) – st Roch (VI)

Filed under: église st-Roch, Paris,vitraux — pfbenoit @ 9:02

Voici donc le vitrail du Nom Divin qui trône au beau milieu de la « gloire ». Source de la Lumière, que matérialisent les grands rayons de stuc, il est également allégorie de la distribution des grâces et du savoir.

Ci-dessus, le dernier vitrail du programme peint en l’ honneur de l’ Immaculée Conception, dont l’image me manquait lors de mon précédent billet, nous présente simplement … une petite maison. Quel est donc ce modeste édifice rural ?

Faut-il y voir l’allégorie poétique de la modestie de la Vierge, ou de celle du Seigneur ? Rien de très modeste, en réalité, car cette petite maison est un formidable monument : selon la tradition, la maison de la Vierge elle-même ! Transportée par les anges jusqu’en Italie, la Santa Casa de Lorette est l’objet d’une des plus belles légendes entourant la Vierge. Dans cette histoire, certains ne verront que superstition navrante. J’y vois pour ma part beaucoup de poésie, et un sujet d’inspiration pour les artistes : si la petite maison se visite toujours, elle est aujourd’hui abritée dans un des plus fantastiques monuments de la renaissance du Beau Pays : une châsse tout en marbre à sa dimension, sculptée par les plus grands, à la demande du pape Jules II ! Rien que pour cela, elle mérite mieux que des railleries !

(image : copyright Gerso srl)

Publicités

Un commentaire »

  1. Ayant visité récemmentl’église Saint-Roch, j’apprécie les commentaires sur les vitraux de la rotonde qui, il faut le dite, passent un peu inaperçus à côté des vitraux célèbres dans l’histoire du vitrail, celui de 1710, celui de Mortelèque et ceux de la Manufacture de Sèvres.
    Merci aussi d’avoir présenté la chasse de la Casa de Loretto. Toute cette tradition, comme vous dites, mérite qu’on s’y attarde d’autant qu’au nom de Lorette se rattache l’une des pages les plus émouvantes de la guerre de 14-18 lorsque, d’octobre 1914 à octobre 1915, des combats très violents faisant plus de 100000 morts se sont déroulés sur la colline Notre-Dame de Lorette sur la route d’Arras à Béthune.

    Commentaire par BRUN Pierre — mai 31, 2009 @ 2:39 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :